Les caractèristiques

Système et fonctionnement

Introduction

► Les caractéristiques sont présentes pour chaque personnage avec un nombre de 12 points à la création, dont deux sont déjà distribués pour la plupart des races. Ils représentent les aptitudes physiques et mentales de votre personnage, sur une échelle allant de 1 à 5. Il faut comprendre, notamment, que tous les personnages joueurs sont des êtres exceptionnels. Comparés aux millions d’habitants qui peuplent ce monde, les joueurs sont beaucoup plus puissants, ce qui est représenté par les points qui leurs sont attribués.

► Pour commencer, le gros de la population est incapable de se servir de la magie et ne sait utiliser que des objets technomagiques simples (exemple : allumer la lumière d’un cristal en appuyant sur un bouton ou allumer la radio en en tournant un autre). S’ils ont des capacités magiques, elles sont souvent peu élevées : de quoi créer une petite flamme, déplacer des objets sur de courtes distances… Rien de bien folichon en général. En général, une personne ordinaire aura 1 ou 2 dans la plupart des caractéristiques qui lui sont utiles.

Exemples de profils :


Paysan humain

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :


Garde Lycan canin d’un village en pleine cambrousse

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :


Magicien de pacotille qui tient un genre de magasin louche dans une ruelle peu recommandable

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :


Ensuite, il existe des PNJ d’élite, qui eux aussi, sont des mages exceptionnels, d’un niveau équivalent à ceux des personnages joueurs, voir supérieur. Il y en a 4 catégories :
→ Les gardes d’élite des pays, que vous retrouvez dans les fiches faction comme décrits dans l’onglet “Organisation” (Magisters de l’Ordre des Astres, Chevaliers d’Akantha, etc)
→  Les prédéfinis prêts à être joués.
→  Les super prédéfinis.
→ Les PNJ décrits en cas d’intervention du Chuchoteur ou du Maître du Jeu.


Les premiers ont un peu plus de puissance que les PNJs ordinaires car leur utilité principale est le combat, ils se sont entraînés toute leur vie pour la plupart et ont subi de tels entraînements que s’ils n’en étaient pas sortis dans la crème de la crème, on ne pourrait avoir que pitié d’eux. Exemple :


Chevalier d’Akantha démon

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :

Les deuxièmes ne participent que peu au déroulement des choses, à moins qu’un joueur veuille le faire intervenir pour une raison x ou y. Ils ont théoriquement le même nombre de points qu’un joueur normal puisqu’ils ont vocation à être joués, mais il ne faut pas les faire participer à des combats à moins que le partenaire soit d’accord ou que ce soit contre des PNJs.

Les troisième sont très importants et ont donc autant de puissance que les joueurs, et ont vocation à évoluer avec eux, le cas échéant, si personne ne finit par les jouer. Ils ne peuvent intervenir que sur demande au Maître du Jeu, il suffit d’un MP.

Enfin, en dernier, si un PNJ fait exception à cette liste, cela sera précisé lors de son apparition avec des mots clés pour vous mettre la puce à l’oreille (en disant par exemple qu’il est exceptionnel, que vous ressentez qu’il est très fort, etc) mais nous ne donnerons pas ses caractéristiques exactes parce qu’on est pas dans dbz vous ne sentez pas les power levels naturellement bande de petits malins.

Voici, de ce fait, une échelle des puissances selon le nombre de points distribués :

I. Physique :

Agilité :

0 : Vous êtes extrêmement maladroit, assez lent dans les déplacements physiques et votre conscience de vous même et de ce qui vous entoure assez ténue. Attention dans les escaliers !

x : Vous êtes une personne ordinaire. Un peu lente mais rien de spécial. Vous ne tombez plus dans vos lacets, c’est un progrès !

xx : Vous commencez à sortir du lot. Vous êtes plus efficace que la plupart des gens et vous ne tombez presque jamais par maladresse à moins d’un concours de circonstance. Vous êtes plus rapide que vos pairs et votre perception va avec.

xxx : Vous êtes clairement au dessus des autres. Le commun des mortels ne peut plus suivre vos sprints et votre grâce et votre flexibilité en impressionnera plus d’un. Jamais pensé à vous engager dans une troupe de cirque ?

xxxx : La plèbe ne peut que regarder alors qu’un nuage de poussière se forme sur votre passage. Il faudra vous casser les rotules pour vous faire perdre l’équilibre ou vous empêcher de retomber comme vous le souhaitez.

xxxxx : Était ce une illusion ou venez vous vraiment de décocher cette attaque ? Tels les flèches d’un arc, vos coups partent sans crier gare, votre perception et votre capacité d’esquive sont au top, c’est à la limite si vous ne pouvez pas tordre vos membres pour faire des nœuds avec.

Force :

0 : C’était un coup ou une caresse ça ? Vous aurez du mal à soulever quoi que ce soit de lourd dans la vie sans vous bloquer. Oui, même des livres un peu costauds. La force d’une vieille de 90 ans avec de l’arthrose.

x : La force de la plupart des gens, en ville. Pas trop costaud, pas trop faible. Capable de se débrouiller dans la vie.. Les travaux manuels ne sont pas votre fort non plus… à moins d’avoir vraiment beaucoup d’outils pour aider !

xx : La force de la plupart des gens qui vivent en campagne et qui sont obligés de développer leur force pour survivre. Capable de soulever un peu de lourd, de travailler avec ses dix doigts, de mettre des petites patates de forain. La base.

xxx : Vous faites de l’haltérophilie, non ? C’est des beaux muscles que voilà ! C’est plus des patates de forain, c’est des bons gros coups de massue dans la bouche. Ces poings ne rigolent pas, je suis sûr que si vous faisiez du kung fu vous casseriez des tuiles sans sourciller.

xxxx : Il faudrait peut être arrêter les stéroïdes là ! C’est indécent ! La seule chose qui vous empêche de soulever les plus massifs des poids c’est que ces objets sont souvent très encombrants. Attention à votre force, vous pourriez blesser quelqu’un… de façon permanente.

xxxxx : A ce niveau, qualifier d’Olympienne votre force est un euphémisme. Vous brisez les murs de maisons solidement bâties avec vos poings, vous cassez des bouches avec des pichenettes, vous soulevez toutes les da… toutes les choses les plus denses et les plus lourdes du monde. Pas encore les montagnes, faut pas déconner !

Endurance :

0 : Un petit coup de vent et c’est le rhume. Et vous tombez peut être aussi. Ah et cet homme qui vous a un peu bousculé vous a vraiment fait mal, vous aurez sûrement un bleu. En résumé : vous êtes fragile.

x : L’endurance d’un type qui n’en a pas vraiment besoin mais qui n’est pas non plus le fragile ultime. Vous ne courrez pas le marathon mais vous ne risquez pas de sombrer dans l’inconscience en vous foulant la cheville, c’est déjà ça.

xx : L’endurance des gens qui ont l’habitude de l’exercice et de devoir se faire mal. La douleur vous atteint moins, vous pouvez retenir votre souffle pendant un moment raisonnable, vous pouvez faire votre running matinal et ne pas être exténué toute la journée

xxx : L’endurance des athlètes. Vous entraîner en haute montagne ne vous a jamais fait peur et la douleur, ce n’est qu’une information de toute façon. Vous endurez les blessures sans tressaillir, même si elles font toujours leur effet… La plupart des gens vous croient infatigable !

xxxx : Peut être êtes vous vraiment infatigable ? Vos pecs lustrés sont un véritable mur d’acier et seules les blessures les plus graves peuvent vous atteindre. Comment ça, un bras en moins ? Vous le ramassez et vous frappez votre assaillant avec, c’est évident !

xxxxx : S’il y a un surnom qui vous irait, c’est sans aucun doute : « la montagne ». Vous pouvez surmonter l’adversité en toutes circonstances, et pour vous tuer, à moins d’asséner un coup assurément fatal comme contre le cœur ou le cerveau, nul n’est sûr d’être débarrassé de vous ! Et encore ! C’est l’esprit shonen jusqu’au bout ! Mada mada, comme on dit !

II.(Techno)magie :

Mana :

0 : Vous n’avez aucune aptitude pour la magie. Tant pis !

x : Vos réserves de magie sont très légères. De quoi lancer quelques maigres sorts, ou votre sort le plus puissant une fois. Attention à la fatigue magique !

xx : Vous avez des réserves de magie assez développées. Vous êtes capables de lancer des sorts mineurs de manière constante sans vous effrayer de tomber à court trop rapidement, à moins que vous lanciez des choses carrément hors de vos capacités. Toujours pas de quoi impressionner qui que ce soit mais vous pouvez avoir confiance en vous.

xxx : Vos réserves de magies sont conséquentes. Vos sorts peuvent être assez puissants sans risquer de vous épuiser immédiatement. Vous n’avez pas peur de tomber de fatigue car ça n’a dû vous arriver que lorsqu’on vous a poussé dans vos derniers retranchements.

xxxx : Si vos réserves magiques ont un fond, on ne l’a pas encore trouvé ! Vous pouvez déchaîner la puissance de votre magie sans avoir peur de jamais vous épuisé. Ça n’a jamais dû vous arriver d’ailleurs. Mais vous sentez bien que cette réserve n’est pas infinie… Peut être que vous pourriez arriver au fond si vous lanciez en continu des magies tellement plus compliquées que votre niveau que ce serait la folie de les incanter de toute façon !

xxxxx : Comment dans un si petit corps peut-il y avoir autant d’énergie ? Autant vous dire que c’est comme si vous étiez tombé dans les cristaux quand vous étiez petit. Votre réserve est quasiment sans fin, et même vous n’arrivez pas à la déterminer.

Puissance :

0 : Vous avez des capacités secrètes comme hurler « TORNADO KICK » et donner un coup de poing à la place, mais c’est tout. Autant lancer des pétards mouillés, ont vous prendra plus au sérieux.
Les objets technologiques vous échappent totalement… Juste appuyer sur les boutons, ça va, mais vous êtes aussi étonnés du fonctionnement des objets qu’un nourrisson à qui les parents expliquent que la cuillère pleine d’épinards est un avion.

x : Vos sortilèges n’impressionneront personne mais au moins ils existent. Vous ne mettrez pas le feu à la baraque mais vous pouvez utiliser des sorts simples, c’est déjà pas mal.
Le niveau des étudiants en technomagie, vous connaissez la base des base. Rien de folichon, mais vous avez une capacité d’apprentissage et d’adaptation correcte.

xx : Vous commencez à avoir un pouvoir sérieux. Si vous n’êtes pas encore létal avec chaque sort, vous pouvez faire de vrais dégâts et il faut commencer à se méfier de votre potentiel !
Vous commencez à comprendre comment ça fonctionne et être capable de construire des gadgets simples avec des cristaux, comme une petite voiture à pile que vous faisiez au collège en techno.

xxx : Vous faites déjà partie du domaine des grands mages. Vos sortilèges sont puissants mais attention à la consommation de mana !
Vous maîtrisez parfaitement les bases de l’automatisation et vous êtes capables de construire des gadgets utiles et des outils, mais l’IA vous échappe et ne parlons pas de la complexité d’un robot. Vos inventions ont des utilités civiles, surtout, et peuvent effectuer des mouvements simples et continus, comme les bras d’une chaîne de montage par exemple.

xxxx : A ce niveau de puissance, chaque sortilège peut être dévastateur. Votre capacité offensive est gigantesque, mais, comme précédemment, la consommation en mana va avec, évidemment…
La technomagie n’a presque plus de secrets pour vous. Au delà, c’est les véritables IA qui vous échappent encore, ainsi que le fonctionnement intégral des cristaux… Vous pouvez créer des automates simples mais pas les limiter, dans leur comportement, sans en faire de simples machines avec un script. Vous pouvez également créer de puissants psyphers.

xxxxx : Est-il toujours nécessaire de vous placer sur la même échelle que les autres ? Vos sorts sont supérieurs en tout point à n’importe qui d’autre qui ne soit pas au moins votre égal. Vos explosions sont terribles et ont un rayon extraordinaire, vos invocations sont terrifiantes, votre télékinésie ne connaît de limite que votre champ de vision… Votre imagination est la seule chose qui vous arrête, ici ! Ça, et la consommation de mana… Votre explosion vous videra peut être, après l’avoir lancée, alors faites attention !
Vous êtes un pionnier, un maître, mais la technomagie vous réserve encore bien des surprises. Alors qu’au stade juste avant, vous pensiez tout connaître, les cristaux vous révèlent qu’en vérité, vous ne saviez rien. Tous les secrets restent à découvrir, et vous avez les capacités d’y parvenir. La plupart des choses qui existent déjà, par contre, vous les connaissez, avec la capacité de construire des IA véritables et de les lier par les lois de la robotique.

Contrôle :

0 : Vous êtes obligés de lancer tous vos sortilèges à pleine puissance et sans être capable de les modérer, avec une visée un peu… Aléatoire. Autant vous dire qu’à moins d’avoir beaucoup de mana, vous allez galérer.
Vous gaspillez l’énergie, vous n’éteignez pas la lumière, vous appuyez sur les boutons au pif, ça marche moyennement. La modernité et vous, c’est pas ça.

x : Vous êtes capables de moduler un peu vos sorts, mais c’est pas la joie. Au moins la visée n’est plus aussi précise que « je ferme les yeux et je tourne trois fois sur moi même avant de lancer » : vous avez la capacité de sélectionner plus ou moins. Attention à vos alliés…
Vous comprenez comment vous servir de vos objets pour que leur énergie ne s’épuise pas en deux minutes, c’est un progrès.

xx : Vous avez la capacité de vous maîtriser, lorsque vous lancez des sorts, et de décider de votre utilisation de mana de manière plus avancée. Vous savez viser correctement, vos alliés peuvent arrêter d’avoir peur de vous.
Vous arrivez à un point où vous pouvez, lorsqu’ils le permettent, transférer un peu d’énergie à vos objets pour qu’ils durent plus longtemps.

xxx : Votre modulation des effets des sorts allie la consommation de mana et la puissance voulue, mais cela vous demande une certaine concentration encore. Vous ne pouvez pas aller en dessous du « minimum » d’un sort (par exemple, si votre sort c’est « boule de feu », vous ne pouvez pas décider de réduire au niveau d’une flammèche, il faut que ce soit une vraie boule de feu) mais ça reste un degré de maîtrise rarement vu dans le monde.
Vous êtes capable de transférer une quantité respectable d’énergie à vos objets magiques et à vous en servir de façon assez efficace. Vous vous rendez compte plus ou moins du niveau de batterie qu’il reste à l’intérieur s’il y en a et agissez en conséquence.

xxxx : Votre modulation des sorts vous vient presque naturellement, et vous pouvez maintenant réduire même la portée et la puissance « basique » de vos sorts (pour reprendre l’exemple de la boule de feu, vous pouvez maintenant en faire une flammèche aussi si ça vous est utile).
Vous connaissez avec précision le niveau de batterie des objets magiques dont vous vous servez et vous êtes capable de moduler efficacement l’utilisation que vous en faites et le degré de magie que vous lui transférez pour rallonger considérablement sa durée de vie.

xxxxx : Vous êtes capable de tout. Vous pouvez réduire à une peau de chagrin tous vos effets les plus subtiles, ou même faire exploser votre pleine puissance avec une telle efficacité que vous en réduisez drastiquement le coût en mana et l’épuisement que cela occasionne. Quand à la visée, autant dire que votre précision est chirurgicale. Vos attaques magiques sont à la fois précises et puissantes !
Vous connaissez à la perfection le niveau de batterie, s’il y en a, de tous les objets magiques qui vous entourent, plus seulement les votre, et vous pouvez leur transférer à tous de votre énergie même à distance.

Utilités pratiques des caractéristiques (primaire, la plus importante ; secondaire, qui module légèrement ; tertiaire, anecdotique mais fait la différence en cas d’égalité), liste non exhaustive :

Physique :

Résistance physique : Endurance, Force. Votre capacité à endurer la douleur et à résister aux blessures (attaques magiques aux effets physiques comme des boules de feu ou attaques purement physiques comme un coup de poing).
Vitesse : Agilité, Force. Votre vitesse de déplacement, comment vous allez vite.
Esquive : Agilité. Comment vous évitez les coups.
Précision : Agilité. Votre capacité à bien toucher.
Puissance de frappe : Force. À quel point vous faites mal.

Magique :

Résistance magique : Contrôle, Puissance, Endurance. Votre capacité à résister aux effets magiques purs qui vous sont envoyés (contrôles mentaux, télékinésie, attaque de magie pure).
Puissance magique : Puissance, Mana. Votre capacité rendre vos effets magiques plus potent.
Précision magique : Contrôle. Votre capacité à bien toucher avec juste la puissance et la dépense de mana que vous souhaitez.
Capacité magique : Mana, Puissance. Combien de sorts vous pouvez lancer avant de vous épuiser (plus le rapport entre les deux est disproportionné, plus l’effet est grand ; par exemple, 1 en mana et 5 en puissance = un seul sort avant de vous effondre, 5 en mana et 1 en puissance = des sorts infinis pour toujours).

Ces échelles sont toutes présentes à titre indicatif, c’est pour ça qu’il n’y a aucune donnée chiffrée dedans. Servez vous en comme vous le voulez, c’est pour vous donner une idée de ce que vous êtes capables de faire. Quelques guidelines :

→ Dans l’absolu, une personne qui a plus de points que vous (même un seul) dans une caractéristique est plus fort que vous dans ce domaine, factuellement. Cela, qu’importe sa race.

→ Selon les conditions dans lesquelles vous jouez, vous pouvez être avantagés ou désavantagés (position en hauteur, mauvaise humeur, rotule cassée) ce qui peut atténuer ces différences de points.

→ Un personnage plus expérimenté par son âge, sa profession ou ses activités peut quand même gagner par la ruse contre un personnage factuellement plus fort en caractéristiques.

→ Au final si entre vous, vous avez considéré que le personnage qui est moins fort en caractéristiques s’est le mieux battu et a gagné le combat, c’est du roleplay donc libre à vous.

→ Ces stats servent surtout à se situer sur une échelle de puissance et à départager les gens lorsqu’ils sont en PVP « conflit » (par exemple, deux objectifs contraires lors d’un event) et non dans une optique d’histoire commune (se mettre sur la tronche en se mettant d’accord sur qui gagnerait juste pour faire avancer l’histoire par exemple).

→ Par le Specialia Generalibus Derogant, s’il est écrit que la « résistance magique » avec pour caractéristique principale le contrôle est ce qui permet de résister aux magies en général, vous avez le droit de décider spécialement, si vous l’indiquez dans votre fiche, qu’une autre caractéristique prime (par exemple : opposition de puissance magique, ou alors contre l’endurance ou la force physique).

Copyright © Maître du Jeu de Lost Kingdom


Test

test


test

tet
st
et
est
t